Il existe une église en Corée du Sud qui est la plus grosse communauté chrétienne du monde le YONGGI CHO CHURCH. Cette église a 500 satellites dans toute la Corée du Sud. C’est ce qu’on appelle le phénomène du Mega Chruch.
On ne peut s’empêcher de se poser des questions en voyant une telle situation.
Des journalistes du monde entier se sont pressés d’avoir des interviews auprès du fondateur de cette église. La théologie qui est enseignée dans cette église n’est autre que la théologie de la prospérité. Et ce genre de discours attire et intéresse beaucoup de personnes.
Mais est-ce que l’église c’est vraiment cela? Comment peut-on mesurer la vrai croissance d’une église? Est-ce en fonction du nombre de fidèles ou de son état financier? ou du nombre d’activités organisées dans une paroisse?
L’erreur fondamentale c’est de vouloir chercher un menu par nous même pour faire croître une église. Il ne faut pas oublier que l’église appartient à Celui qui est à sa tête, Jésus Christ. Et donc, ce n’est pas à nous de chercher la clé de la réussite, sinon, nous tomberons facilement dans l’orgueil spirituel quand cela aboutit à un résultat positif. L’homme depuis toujours a la mauvaise manie de s’accaparer la gloire de Dieu en se cachant derrière une fausse modestie, en disant à Dieu seule la gloire; or, quelque part nous avons une petite satisfaction cachée et enfouie en nous.
Notre part n’est que limitée dans le fait d’annoncer l’évangile et de faire des disciples. Paul le dit clairement qu’ainsi, celui qui plante et celui qui arrose sont sans importance : seul Dieu compte, lui qui fait croître la plante (1 Cor 3,7).
Il y a une triste réalité qu’il faut oser dire, c’est qu’au contraire, la vraie croissance spirituelle n’est pas désirée par une large majorité. Paul le dénonce dans l’un de ses épîtres pastorales : Car le temps viendra où les gens ne voudront plus écouter le véritable enseignement, mais ils suivront leurs propres désirs et s’entoureront d’une foule de maîtres qui leur diront ce qu’ils aiment entendre (2 Tim 4,3). Mais pour ceux qui restent fidèles à l’évangile, Jésus s’adresse à eux et leur disent: « N’aie pas peur, petit troupeau ! Car il a plu à votre Père de vous donner le Royaume (Luc 12,32).

Pasteur Ramanantombotsoa Jean-Luc