book

 Un bon enseignant, est celui ou celle qui a la capacité de transmettre de grandes connaissances, assez profondes par un outil très simple. C’est ce que Jésus avait fait à son époque, Il parlait des mystères du royaume de Dieu à travers les paraboles (de petites histoires inspirées de la réalité de la vie de tous les jours).

Martin Luther, lui, utilisait tous les moyens possibles pour transmettre sa grande théologie de la croix qui est la source de la réforme (Ex: il gardait toutes les choses de l’église catholique qui n’allaient pas à l’opposé de l’enseignement de l’Évangile comme les vitraux où il y avait les récits de la passion du Christ, cela aidait ceux qui ne savaient pas lire – un autre exemple: il a gardé dans sa liturgie les chants liturgiques – il composait aussi des chants pour véhiculer sa théologie). Tout cela contribuait à l’expansion les grandes lignes de la réforme.

Pour résumer toute sa théologie, Luther a fait de cette rose le symbole de toute sa théologie.

220px-lutherrose

La croix noire dans un cœur rouge : (Rom 5, 6-11). C’est par la foi de celui qui est crucifié qui nous rend juste. Pourquoi la couleur noire de la croix ? Cette noirceur symbolise le péché qui non seulement a causé la mort de notre Seigneur Jésus Christ mais aussi doit nous rendre conscient qu’elle a causé une grande peine à Dieu (qui a dû laisser son Fils Unique mourir à la croix). Mais aussi, ce péché doit nous causer de la peine aussi nous poussant à demander pardon.

Quand nous demandons pardon à Dieu pour nos péchés, est-ce le fruit d’une sensation qui nous fait de la peine et aussi fait de la peine à notre Seigneur? ou bien est-ce juste une récitation, demander pardon à chaque fois qu’on fait une prière ? Il ne faut pas du tout embellir cette croix. elle reste noire comme cela pour nous rappeler que notre salut a coûté très chère. Et que le péché du monde entier a été transféré à lui sur la croix (Rom 7, 13).   Qu’est-ce que cela veut dire? Cela signifie que le péché reste le péché mauvais, et le péché que nous appelons péché mignon est la plus dangereuse parmi toutes car lorsque l’on arrive à amoindrir la gravité du péché cela veut dire que nous avons sous-estimé la souffrance du Christ à la croix qui est mort pour nos péchés.

Le cœur rouge, symbolise la foi, car malgré la force du péché, le pardon et l’amour de Dieu est plus grande car si nous croyons à cet amour de Dieu nous serons justifiés. Et regardez bien la cohabitation de la croix noire et la foi, elle est interpellante pour nous rappeler que nous sommes en même temps justifiés par celui qui a été crucifié, et saint devant Dieu grâce à la croix du Christ, mais nous restons toujours des pauvres pécheurs.

La rose blanche autour du cœur : la couleur blanche exprime la joie, la paix, et le confort, fruits de la justification par la foi. C’était le grand problème de Luther avant la réforme, malgré tous les efforts qu’il avait faits, prier des heures, il jeûnait, il se flagellait même, mais cela ne lui a pas procuré la paix et la joie espérée, au contraire cela lui a causé encore bien plus de culpabilité.

Le Dieu que Luther connaissait avant la réforme était un Dieu qui était toujours en colère contre l’Homme. Et même c’était à cause de cette idée là qu’il est devenu moine chez les augustiniens. Il était sur un chemin un soir, il y avait une forte tempête et les tonnerres frappaient de partout. Il pris cela comme si les dieux ou Dieu était en colère contre lui et il fit un vœux que s’il sortait vivant de là il entrerait dans les ordres (Rom 5, 1-2).

La rose blanche se tient dans un champs bleu ciel :

Cette joie que nous avons n’est que le prélude de la joie que nous vivrons plus tard (1 Jn 3, 2). Si on veut illustrer cela en image, je comprends cela comme le levé du soleil à l’aube (les premières lueurs du jour apparaissent à l’horizon). C’est vrai que ce n’est pas encore la grande lumière mais le jour est là, on le voit de loin et c’est sûr que cela va certainement arriver. L’espoir chrétien, n’est pas quelque chose de vide, où bien le fait d’avoir un esprit positif. L’espoir chrétien, se tient sur deux principes, DÉJÀ et PAS ENCORE. « déjà » parce que nous sommes déjà appelés enfants de Dieu, cohéritier du Fils de DIEU pour la vie éternelle. Son accomplissement total n’est « pas » encore à son climax, mais cela viendra. De ce fait, un chrétien doit avoir une assurance de salut. Tu dois être sure de ton salut (pas peut être ou ça dépend de…). Mon (ton) salut dépend de ce qui a été déjà fait à la croix (Ephésiens 2, 6).

Autour du champs bleu ciel, la bague d’or :

La couleur en or marque l’éternité, et associée avec le cercle, cela signifie que la bénédiction céleste dure à jamais. Et cette couleur en or, montre aussi que cette bénédiction est au-dessus de toutes joies qui puissent exister et qui ne se trouve qu’au ciel. Une joie incomparable, une joie qui dépasse la souffrance actuelle (Jn 16, 22).

On nous a accusé que nous, les chrétiens, avions inventé la notion du paradis pour échappatoire. Pour s’y réfugier psychologiquement afin d’atténuer nos souffrances. Mais ce qu’ils ne savent pas c’est que la vie éternelle n’est pas liée à un lieu, la vie éternelle est liée à Christ (Jn 14, 3). Alors la vie éternelle n’est pas un lieu promis quelque part dans la galaxie, la vie éternelle on la vit déjà en nous puisque le Christ vit en nous (Lc 17, 21).

Que pouvons-nous en tirer en conclusion avec cet enseignement sur la rose de Luther ?

  1. On sent un grand soulagement, une grande joie retrouvée chez Luther. On sent que c’est quelqu’un qui a été libéré d’un joug qui a pesé sur son cœur. (La joie la plus grande c’est le fait de se sentir pardonné).

  2. visionnez bien cette rose, au centre de tout c’est la croix. C’est le cœur de la théologie de Luther, la théologie de la croix. Elle est la source de toutes choses (la joie, l’espoir, la paix et enfin la vie éternelle) Tout vient de la croix qui est sensé à donner la mort, mais au final nous procure la VIE.

  3. la bague en or : Me fais rappeler l’alliance que Dieu fait avec l’Homme.

Pasteur Jean-Luc Ramanantombotsoa